Travaux et investissements réalisés en 2019 :

Réception du programme de voirie 2019

Pour le programme de voirie 2019, la municipalité s’est attachée les services de l’ADAC (agence départementale d’aide aux collectivités) afin de préparer au mieux le marché et lancer la procédure d’appel d’offres. 141 000 euros y ont été consacrés.

Le programme concernait les voies de Kernevez Lan sur 350 m, Kerbochet sur 351 m, Park Guélarmour/Quinquis Gestin sur 400 m, rue de la Station sur 261 m, Kermarec sur 270 m et Kerdaniel/Kerscouadec sur 810 m et le chemin de Questel.

La société Eiffage avait été retenue pour le marché. La réception du programme de voire 2019 a mis en évidence une mauvaise conception des enrobés qui se traduit par une dégradation quasi immédiate des chaussées rénovées en plusieurs endroits (nids de poule). Avec l’appui de l’ADAC, nous travaillons actuellement avec l’entreprise qui a réalisé les travaux pour une reprise complète des routes défectueuses.

Pour l’année 2020, la commission réunie en décembre a sélectionné la voie communale de Kerpierre à Kermouel ; la voie communale Goasguen-Louis à celle de Plélauff ; à Kerfloch, la voie communale jusqu’à la route départementale 2164 ; de la route départementale 2164 à Park Kloz ; le lotissement du bois ; la voie communale à Quinquis-Fulen ; de Kermarcel à Kervalentou. Ceci fera l’objet d’une étude par les services de l’ADAC et selon le budget 2020 alloué à la voirie, des tranches fermes et des tranches optionnelles seront définies.

Fin des travaux sur le réseau d’eau

Cet automne, l’entreprise SBCEA Toulgoat a procédé à la 2ème tranche de renouvellement des canalisations d’eau potable (tronçon rond point du centre-bourg à la sortie d’agglomération route de Rostrenen ; et route de Landouarbert). Le coût de l’opération s’élève à 211 627,50€ HT. Bien consciente des désagréments engendrés pendant cette période de travaux, la municipalité remercie les riverains pour leur patience.

Rénovation du clocher de l’église Saint-Pierre

Patrimoine communal implanté au début du XVIIIe siècle, l'église Saint-Pierre a subi le poids des ans et du temps, et tout particulièrement son clocher.

Les travaux de rénovation engagés il y a près de deux ans ont porté sur le mécanisme des cloches, la charpente du clocher et la réalisation et la pose d’abat-sons neufs.
Ce long délai durant lequel les cloches n'ont plus résonné dans le bourg s'explique par la mise en sécurisation de l'édifice et des lieux, les expertises, les diagnostics et l'indication des travaux à réaliser, les recherches parfois complexes d’entreprises compétentes.
Ainsi la société Art Camp de Pommeret est intervenue sur la structure métallique de support des moteurs et de tirage des cloches, du joug de suspension d’une d’entre elles et du plancher de la chambre où elles se trouvent.
L'entreprise J. Moullec, de Lamballe a rénové la charpente et l'entreprise Glou de Rostrenen, la zinguerie et la couverture.
Quant aux abats-sons, ils ont été entièrement refaits en régie par les services techniques de la commune.

Le coût total de ces travaux s'élève à 30 000 €, financement supporté uniquement par le budget de la commune,sans subvention ni don.

Travaux de rénovation et d’aménagement à Kermarc'h :

Afin d'améliorer la qualité du cadre de vie du village de vacances de Kermarc'h et de dynamiser son attractivité, des travaux extérieurs et intérieurs ont été effectués.
Après une rénovation totale du gîte d’étape, c’est le gîte individuel n° 2 qui a bénéficié de travaux de peintures au rez-de-chaussée, de l'installation d'une nouvelle cuisine intégrée à l'étage et de la réfection de la salle d'eau.

Le coût de ces travaux réalisés par les services techniques s'élève à 6 000 €.

Les abords de la salle de réception ont bénéficié également d'un nouvel aménagement paysager. Le talus en surplomb, fortement dégradé ces dernières années, a été consolidé par la mise en place d'une palissade constituée de paillis en ardoise en alternance avec des traverses paysagères. L’autre partie du talus a été traitée par la mise en œuvre d’une bâche en toile tissée et plantée de rampants.

Ces travaux ont été réalisés par la SARL Le Caër de Saint-Nicolas-du-Pélem pour 4 600 €.

L’intégralité des dépenses engagées, soit 10 600 €, est prise en charge par les excédents réalisés par l’activité du village de vacances

Réfection de l’éclairage public

La lumière permet de voir et d’être vu et il est important dans un environnement nocturne de distinguer facilement les espaces piétons des espaces de circulation. Ainsi, la commune, poursuit ses travaux sur le réseau d'éclairage public, aidée par le SDE (Syndicat Départemental d'Energie).

Les espaces concernés en ce début d'année sont : la route de Rostrenen pour un montant de 450 € HT; le parking de la mairie pour un coût de 1800 € HT, et la route de Restivinen à hauteur de 378 € HT. Le coût supporté par la collectivité étant de 60 % du montant total de la facture.

Sécurisation de l’école

Depuis 2016, dans le contexte de menace terroriste, le Ministère de l’Éducation et le Ministère de l’Intérieur ont décidé de mettre en place une culture commune de la sécurité.
Ainsi le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) oblige les établissements scolaires à s’équiper d’un système d’alerte adapté prenant en compte les alertes intrusion-attentatrisques majeurs.

Les services techniques ont installé récemment un système d'alerte au sein de l'école Pierre Mendès France, fourni par la société CDL Électricité.

Le prix de cet équipement est de 2735,34 € TTC.

Amélioration de l’acoustique à la cantine

Couteaux et fourchettes qui s’entrechoquent dans les assiettes, déplacement des chaises sur le sol, conversations des enfants…
C’est le quotidien de tous les restaurants scolaires. Un bruit assourdissant s’installe et s’intensifie au fil du repas, pour devenir difficilement supportable. Ce moment de pause et de détente s’avère alors pesant pour le personnel encadrant, et très fatiguant pour les enfants.

Afin de réduire le bruit et la résonance lors des repas, la commune a procédé à des travaux d'amélioration d'acoustique par la pose, en régie, de panneaux phoniques absorbeurs de bruits au plafond de la cantine.

Les panneaux ont été achetés auprès de l'entreprise API22 d'Yffiniac pour un montant de 1089,24 € TTC.

Acquisition de 48 ha de bois pour la commune pour 1 euro

Le conseil d’administration de l’EHPAD MonseigneurBouché, de Rostrenen, a décidé, lors de sa séance du 6 novembre 2018 de céder pour un euro symbolique, à la commune de Plouguernével, ses parcelles forestières domaniales.

Dans sa délibération du 6 mars, le conseil municipal a accepté cette cession. La commune est propriétaire de 48 hectares de bois et forêts, divisés en deux grandes parties : 30 ha de part et d’autre de la RN164 et 18 ha, plus au nord, entre le château de Coathual et Pors an Sal.

Accessibilité

Depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les Établissements Recevant du Public (ERP) doivent être accessibles à tous les types de handicap. Ils doivent permettre à tout le monde, sans distinction, de pouvoir y accéder, y circuler et recevoir les informations diffusées. À cet effet, chaque commune a établi son agenda d’accessibilité programmé (ADAP) afin de réaliser les travaux nécessaires à la mise en conformité.

À cet effet, M. Yann Jondot, maire de Langoëlan (56), nommé ambassadeur de l’accessibilité par la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, a été reçu en mairie, pour la signature de la charte d’engagement dans une démarche expérimentale d’accessibilité. Yann Jondot s’est donné pour mission de sensibiliser les élus aux handicaps, à l’accessibilité des lieux publics en proposant des alternatives simples et pragmatiques.

Ainsi notre commune s’est dotée d’une rampe d’accès amovible mise à disposition en cas de besoin et d’un amplificateur de sons pour les malentendants ; une sonnette accessible à toute personne en situation de handicap a été installée à l’entrée de la mairie.
D’autres aménagements sont également possibles comme les bandes de guidage, marquage au sol adapté, la pose de pictogrammes sur les bâtiments indiquant leur niveau d’accessibilité.

Notre commune est actuellement classée au niveau B (en cours de réalisation).

Projets 2020 :

Travaux de voirie :

Pour l’année 2020, la commission réunie en décembre a sélectionné la voie communale de Kerpierre à Kermouel ; la voie communale Goasguen-Louis à celle de Plélauff ; à Kerfloch, la voie communale jusqu’à la route départementale 2164 ; de la route départementale 2164 à Park Kloz ; le lotissement du bois ; la voie communale à Quinquis-Fulen ; de Kermarcel à Kervalentou.

Ceci fera l’objet d’une étude par les services de l’ADAC et selon le budget 2020 alloué à la voirie, des tranches fermes et des tranches optionnelles seront définies.

Renouvellement des aires de jeux

Deux nouvelles structures de jeux seront installées prochainement dans les cours d’école.

En maternelle, c’est une abeille qui apprendra aux plus petits à grimper et à glisser.

Quant aux élèves d’élémentaire, ils testeront leur équilibre, leur agilité et leur coordination des mouvements sur le parcours Ouistiti.

Le coût total de ces équipements s’élève à 16207,46 €.