Travaux et investissements réalisés en 2019 :

Programme de voirie 2019

Afin de garantir confort et sûreté à nos routes communales, la commission voirie, sous la conduite de M. Guy Le Youdec, adjoint, se réunit chaque année pour établir le programme de réfection et d'entretien des voies de circulation.

Cette année, le programme comporte pour la première tranche : 1000 m2 à Kermarcel et 1200 m2 à Kernevez Lan (reports de 2018) ; 4000 m2 entre Kerdaniel et Kerscouëdec ; 1575 m2 à Kerbochet ; 1085 m2 rue de la station. La seconde partie concerne 1050 m2 de voirie VC 5 de la RD 2164 au pont de la 164 ; 2357 m2 du Park Guelermour à Quinquis Gestin ; et 2035 m2au lotissement du bois. La 3èmetranche de réfection porterait sur 2128 m2 à la Ville Louis et 2025 m2 à Locoal.

Pour ce programme de voirie 2019, la commune a sollicité l'ADAC (Agence Départementale d'Appui aux Collectivités) qui sera chargée de rédiger le dossier de consultation des entreprises, d'analyser les offres, de rédiger le rapport d'attribution et de participer à la réunion de lancement des travaux.

Le marché public de travaux de voirie 2019 a été publié le 19/06/2019. Au budget 2019, un prévisionnel de 145 000 € y a été inscrit.

La mairie : "clap de fin pour les travaux"

La construction de la mairie remonte à plus de 30 ans et sa rénovation était devenue indispensable d’une part, pour faciliter l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, et, d'autre part, réduire les déperditions énergétiques du bâtiment. Des économies en perspectives sur la facture de chauffage du bâtiment et surtout une amélioration considérable des conditions d'hygiène et de sécurité du travail des personnels.

L’Atelier Trois Architectes, de Carhaix-Plouguer, avait été retenu pour les missions de base (avant-projet, étude de projet, dossier de consultation des entreprises, assistance contrat de travaux) ainsi que pour les missions de direction d'exécution des contrats de travaux (DET), l'assistance aux opérations de réception (AOR) et l'ordonnancement pilotage coordination (OPC).

Ainsi, des travaux de remplacement des portes, de la verrière d’entrée, des huisseries, réfection de la toiture, et d’aménagement des accès, de peinture sont aujourd'hui achevés.
L'entreprise CKB, pour le gros œuvre et les aménagements extérieurs ; la SAS Falher pour la charpente, la menuiserie, l'isolation, les plafonds et les cloisons ; les entreprises Disserbo et Fils pour la peinture et Gilot pour l'électricité et la ventilation avaient été choisies après un appel d'offres. Les aménagements paysagers extérieurs ont été réalisés par les services techniques de la commune.

Le coût de l’ensemble de ces travaux s'élève à 220 000 € subventionnés à hauteur de 144 000 €.

Réseau d’eau : installation de compteurs de sectorisation

La modélisation de notre réseau d'eau potable et le diagnostic effectués par la SAUR, nous ont permis d'envisager de nouveaux aménagements sur certaines sections.
Ainsi pour optimiser la recherche des zones de fuite et améliorer la réactivité des interventions de dépannage, la commune a demandé à la SAUR d'installer trois compteurs de sectorisation supplémentaires, chacun d'eux étant sous la surveillance d'un débitmètre qui permettra une recherche précise des fuites.
Dans le même temps, la SAUR a procédé à des travaux de régulation de pression sur les sections où elle était trop forte. Quatre stabilisateurs de pression à valve ont été installés. Ceci engendrera une moindre consommation pour les usagers, une baisse du débit en cas de fuite.

Le coût de ces aménagements s'élève à 25 000 € dont 60% financés par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et 40 % pour la part communale soit 10 000 €.

Rénovation du clocher de l’église Saint-Pierre

Patrimoine communal implanté au début du XVIIIe siècle, l'église Saint-Pierre a subi le poids des ans et du temps, et tout particulièrement son clocher.

Les travaux de rénovation engagés il y a près de deux ans ont porté sur le mécanisme des cloches, la charpente du clocher et la réalisation et la pose d’abat-sons neufs.
Ce long délai durant lequel les cloches n'ont plus résonné dans le bourg s'explique par la mise en sécurisation de l'édifice et des lieux, les expertises, les diagnostics et l'indication des travaux à réaliser, les recherches parfois complexes d’entreprises compétentes.
Ainsi la société Art Camp de Pommeret est intervenue sur la structure métallique de support des moteurs et de tirage des cloches, du joug de suspension d’une d’entre elles et du plancher de la chambre où elles se trouvent.
L'entreprise J. Moullec, de Lamballe a rénové la charpente et l'entreprise Glou de Rostrenen, la zinguerie et la couverture.
Quant aux abats-sons, ils ont été entièrement refaits en régie par les services techniques de la commune.

Le coût total de ces travaux s'élève à 30 000 €, financement supporté uniquement par le budget de la commune,sans subvention ni don.

L’inauguration du clocher rénové, en concertation et en partenariat avec la paroisse et ses bénévoles, aura lieu au début de l’automne, lors du Pardon du Rosaire, le 1er dimanche d’octobre.

Travaux de rénovation et d’aménagement à Kermarc'h :

Afin d'améliorer la qualité du cadre de vie du village de vacances de Kermarc'h et de dynamiser son attractivité, des travaux extérieurs et intérieurs ont été effectués.
Après une rénovation totale du gîte d’étape, c’est le gîte individuel n° 2 qui a bénéficié de travaux de peintures au rez-de-chaussée, de l'installation d'une nouvelle cuisine intégrée à l'étage et de la réfection de la salle d'eau.

Le coût de ces travaux réalisés par les services techniques s'élève à 6 000 €.

Les abords de la salle de réception ont bénéficié également d'un nouvel aménagement paysager. Le talus en surplomb, fortement dégradé ces dernières années, a été consolidé par la mise en place d'une palissade constituée de paillis en ardoise en alternance avec des traverses paysagères. L’autre partie du talus a été traitée par la mise en œuvre d’une bâche en toile tissée et plantée de rampants.

Ces travaux ont été réalisés par la SARL Le Caër de Saint-Nicolas-du-Pélem pour 4 600 €.

L’intégralité des dépenses engagées, soit 10 600 €, est prise en charge par les excédents réalisés par l’activité du village de vacances

Réfection de l’éclairage public

La lumière permet de voir et d’être vu et il est important dans un environnement nocturne de distinguer facilement les espaces piétons des espaces de circulation. Ainsi, la commune, poursuit ses travaux sur le réseau d'éclairage public, aidée par le SDE (Syndicat Départemental d'Energie).

Les espaces concernés en ce début d'année sont : la route de Rostrenen pour un montant de 450 € HT; le parking de la mairie pour un coût de 1800 € HT, et la route de Restivinen à hauteur de 378 € HT. Le coût supporté par la collectivité étant de 60 % du montant total de la facture.

Sécurisation de l’école

Depuis 2016, dans le contexte de menace terroriste, le Ministère de l’Éducation et le Ministère de l’Intérieur ont décidé de mettre en place une culture commune de la sécurité.
Ainsi le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) oblige les établissements scolaires à s’équiper d’un système d’alerte adapté prenant en compte les alertes intrusion-attentatrisques majeurs.

Les services techniques ont installé récemment un système d'alerte au sein de l'école Pierre Mendès France, fourni par la société CDL Électricité.

Le prix de cet équipement est de 2735,34 € TTC.

Amélioration de l’acoustique à la cantine

Couteaux et fourchettes qui s’entrechoquent dans les assiettes, déplacement des chaises sur le sol, conversations des enfants…
C’est le quotidien de tous les restaurants scolaires. Un bruit assourdissant s’installe et s’intensifie au fil du repas, pour devenir difficilement supportable. Ce moment de pause et de détente s’avère alors pesant pour le personnel encadrant, et très fatiguant pour les enfants.

Afin de réduire le bruit et la résonance lors des repas, la commune a procédé à des travaux d'amélioration d'acoustique par la pose, en régie, de panneaux phoniques absorbeurs de bruits au plafond de la cantine.

Les panneaux ont été achetés auprès de l'entreprise API22 d'Yffiniac pour un montant de 1089,24 € TTC.

Acquisition de 48 ha de bois pour la commune pour 1 euro

Le conseil d’administration de l’EHPAD MonseigneurBouché, de Rostrenen, a décidé, lors de sa séance du 6 novembre 2018 de céder pour un euro symbolique, à la commune de Plouguernével, ses parcelles forestières domaniales.

Dans sa délibération du 6 mars, le conseil municipal a accepté cette cession. La commune est propriétaire de 48 hectares de bois et forêts, divisés en deux grandes parties : 30 ha de part et d’autre de la RN164 et 18 ha, plus au nord, entre le château de Coathual et Pors an Sal.

Balayeuse

La commune a fait l'acquisition d'une nouvelle balayeuse. Cet investissement s'inscrit dans la continuité des alternatives à l'utilisation de produits phytosanitaires. Les passages réguliers de ce type d'équipement sur la voirie garantissent la propreté de l'espace public et permettent un désherbage respectueux de l'environnement.

Inscrite au budget 2018, la municipalité avait porté son choix sur une balayeuse Mathieu Fayat MC 210, proposée par la société Mathieu Fayat Group d’Arras (Pas-de-Calais).

Son coût s'élève à 106 000 € TTC. Elle sillonne les rues et quartiers de la commune depuis plusieurs semaines, améliorant ainsi le cadre de vie des plouguistes.

Projets :